PARCOURS

  • Jean-Pierre BOUTTIER est Diplômé des Beaux-Arts du Mans.
  • Artiste peintre sous le pseudonyme « AKIL ».
  • Vit et travaille dans la Sarthe.
  • Numéro d’ordre à La Maison des Artistes: B947263
  • Numéro de Siret: 378519896000 62

EN QUELQUES MOTS

RELIER LA NATURE À L’ÂME ET L’ÂME À LA NATURE, MON CHEMIN DE PEINTRE.

Un cheminement sinueux, une philosophie de vie peut-être, qui m’a conduit à la découverte du monde, des grands espaces et cultures au travers d’aventureux périples à moto. Un mélange d’adrénaline, d’émerveillement et de rencontres savoureuses. Mais aussi en chemin la découverte de mes ombres et lumières, un horizon qui bouge et ouvre le regard du peintre qui brasse, condense, intériorise et restitue comme une délivrance.

Voyager, s’abandonner, se laisser porter par les émotions qui inspirent le geste. Se libérer de la pensée et du raisonnement tout en étant perméable aux oscillations sensorielles de la vie et de la nature et… cheminer au-delà de la réalité, au-delà du visible dans une expression spontanée et poétique questionnant la vie intérieure.

En filigrane une vision panthéiste de l’art.

A K I L

Regards croisés

REGARD par Rose Lecompte, historienne d’art – février 2022

C’est parce que l’appel de la peinture s’est fait sentir il y a quelques années, quand il travaillait encore en architecture, que Jean-Pierre Bouttier, soucieux de dissocier ses activités, a choisi de créer sous le nom d’Akil, un pseudonyme choisi pour sa sonorité. Un surnom sans doute prédestiné qui signifie « Le Sage » et sied parfaitement à cet artiste qui dans une profonde quête de sens, s’évade à moto à la découverte de continents lointains, à la rencontre d’autres cultures.
Saveurs et odeurs, lumières et couleurs, grands espaces et horizons nouveaux, imprègnent son regard, nourrissent son esprit, s’ancrent dans sa mémoire. Des lectures nombreuses permettent aussi le voyage, ouvrent l’imaginaire. A l’atelier, les émotions éprouvées et sensations emmagasinées inspirent le geste qui se libère sans rationalité, dépassant toute réalité. C’est sur le sol, dans une démarche spontanée et poétique que la toile s’esquisse à l’aide d’outils détournés de leur usage premier, afin de balayer ou brosser, pour déposer traces et empreintes, tel un substrat de souvenirs conservés. Puis un sens vient à s’imposer et le travail se poursuit à la verticalité, dans une démarche sensorielle dont la gamme colorée, foisonnante et variée, traduit douceur et intériorité, noirceur et complexité, en miroir à l’âme du peintre. De ces improvisations libérant les pulsions émergent les titres, échos aux ressentis de l’artiste.
Parfois des ouvertures semblent se profiler, comme une invitation à pénétrer, à dépasser les apparences, à s’approprier cet univers pictural empreint de mystère et de poésie. Qu’elles soient surfaces estompées aux teintes nuancées, œuvres plus texturées ou toiles rythmées dans une forme de musicalité, les peintures d’Akil ramènent à l’Homme dans sa pluralité, à la vie mêlée de légèreté et d’abstrusité. A la fois dense et minimaliste, son œuvre incite à la contemplation, suscite l’introspection. Elle propose la vision silencieuse d’une nature généreuse, épurée et dépouillée de toute anecdote pour en extraire la substance animée de sensualité, de spiritualité, dans une dimension universelle.

L’HOMME ET SA PEINTURE par Emmanuel MATHIEU, Artiste peintre

J’ai rencontré l’homme avant sa peinture… parfois ça vaut le coup !
Aucun doute sur la sincérité du personnage et son désir indomptable de liberté : la peinture d’Akil me touche profondément sans que je puisse me l’expliquer … je suis pourtant rompu à l’exercice d’analyse d’œuvres ! Ma préférence va sur les travaux des 2 dernières années, on sent que le meilleur est encore à venir ! Tu es un Grand peintre Jean-Pierre :
Pas de système, pas de recette commerciale, juste ton énergie fixée sur le support, et chaque fois renouvelée. Bonne route à toi et au plaisir de s’y recroiser !

C’EST L’ALCHIMIE ! par Sylvain TESSON, écrivain, aventurier

C’est l’alchimie ! Il ne manque plus qu’une panthère, traversant vos images. (à propos de deux de mes tableaux évoquant son roman « La panthère des neiges »)

FROTTEMENTS DE LUMIÈRES par Yannick LEFEUVRE, Conteur

Un jaillissement irraisonné pour des pulsations enfouies, une perte d’emprise et un vif espoir d’équilibre… AKIL tient la barre. Il aime le chahut qui vivifie, les ouragans qui emportent et parfois la foudre qui allume des feux à même les océans. Rien de tranquille mais l’homme taillant dans le vif du sujet pour en extraire les mouvements, des rythmiques sourdes et des sens enfouis qui refont tout à coup surface, se redresse et nous salue. Il se confronte et nous confronte à la force des frictions colorées, à une matérialité étonnante des profondeurs, à des perspectives aux outrages flamboyants qui nous révèlent des mondes en constantes transformations. On n’en ressort à la fois ébloui, revigoré et c’est à notre tour de saluer l’artiste.

CHAOS DE COULEURS par Yannick LEFEUVRE, conteur

Chaos de couleurs.
Où s’étonnent les yeux.
Mais à quoi joues-tu ?

PEINDRE L’INVISIBLE DE LA BEAUTÉ DU MONDE par Yannick LEFEUVRE, conteur

Tu peins l’invisible de la beauté du monde et ainsi, elle nous parvient.